• Teresa Kany

Faisons le monde à notre image, selon notre ressemblance

Mis à jour : mai 17


Et Il dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. »


Le glébeux dit : « Je pense donc je suis, tu n’as donc pas à me dire qui je suis; ce que je suis, je le découvrirais sans ta science appauvrie. Ce corps m’embarrasse, je suis coincé dans le mauvais corps et ça urge que je m’en débarrasse! Arrête avec ton sarcasme, je n’ai nul besoin de ton aide car par ma science je me dé-testostérone et je m’œstrogénéïse à fond! »


Et Il dit : « Tu honoreras ton père et ta mère, c’est un commandement avec une promesse, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps. »


Le glébeux dit : « Le vieillard est un fardeau; quand il commence à perdre la boule il n’est même plus bon pour nous chanter une tune; trouvons-lui un lieu clos où il sera mieux avec ses clones; d’ailleurs tous entre vieux, je pense que ce sera mieux. Et si un jour il n’est pas bien, sénile ou un peu trop anxieux, à ses jours Question Éthique mettra un trait. »


Et il dit : « Lorsque tu moissonneras, tu laisseras un coin de ton champ sans le moissonner, et tu ne ramasseras pas ce qui reste à glaner, ce sera pour le pauvre et l’indigent au milieu de toi. »


Le glébeux dit : « Mangeons à nausée, des denrées excédentaires à la mer jetons car stabiliser notre économie est notre seul slogan. Adonnons-nous à la modification génétique, engraissons nos bêtes afin qu’elles nous produisent de la chair à gogo; jouissons de plus de confort et à plus de pouvoir aspirons. Si pas assez, des populations entières bombardons et explosons-les comme des moucherons. Tel un spectacle branchons-nous sur nos canaux et zappons le temps d’une pause biscuit, café, kiwi ou eau. Ah, c’est fini? Doit-on applaudir à la fin du spectacle ou non?


Et il dit : « Je détruirai ceux qui détruisent la terre. »


Maîtres du sensationnalisme, les média se frottent les mains à l'annonce d’un nouveau désastre et scandent qu’il faut à tout prix faire face à ces monstres qui détruisent notre astre. Virons donc verts, insurgeons-nous contre l’exploitation des gaz à effet de serre; levons-nous contre le plastique et contre le consumérisme à outrance! Protestons dans les rues, à vélos, sans voitures et sans métros; envoyons nos images par WhatsApp, Facebook et Instagram. C’est plus que jamais le temps d’être viral, en autant que nos cobayes creuseurs de cobalts paraissent en images six pieds sous les mines du Katanga. Plus d’enfants soldats, plus d’enfants esclaves, plus d’enfants mourants, car il nous faut à tout prix secourir nos pauvres enfants rois.


À cela, tous les glébeux disent : « Qui enverrons-nous, qui paraîtra pour nous? »

Et Greta dit : « Me voici, envoyez-moi! »


Et Il dit : « Tu n’assassineras point. »


Le glébeux dit : « Il est évident que nous n’émettrons jamais sur la même longueur d’ondes! Vive le droit de choisir le jour, la date, l’heure et chaque détail de sa mort; préserver son confort jusqu’à la mort! Je pense donc je suis! Mon corps est à moi autant que ma vie! Ce qui est dans mon corps m’appartient à vie! Déterminer le jour, l’heure et les détails d’éliminer ce qui m’ennuie; éliminer tout intrus, tout fardeau, tout autrui!

D’ailleurs, comme il ne pense pas encore, il n'est plus. »


Désolée et triste, moi je dis : « Viens Seigneur Jésus! » Ap 22,10-17



#RegardSurLeMonde #RegardSurLaVie #Introspection #Société #LExistence

©2019 par Teresa. Créé avec Wix.com